Au clair de la lune » revue et deslestée à Abobo/ Comptine pour des #Noushi sans electricité

image

Au clair de la lune, joli Abobo
Toujours dans le noir, même quand on dodo
Ma bougie est gbra (1), je n’ai plus de feu.
Delestron Yatchi, faut sciencer un peu

Au clair de la lune, Abobo repondit :
Moi même je suis drap, je n’est pas de Maire
Va zyé (zyeux) au Plateau, je crois qu’il y est,
Car en djidji, c’est la il dja oh »
Au clair de la lune, s’en fut mon môgô
Frapper au Plateau. Elle répond soudain :
« Qui frappe de la sorte ? Il dit à son tour :
— Ouvrez votre porte, babatchè yatchi ! »
Au clair de la lune, on n’y voit fohi
On chercha courant, on est dans ennui.
En cherchant d’la sorte, je n’sais c’qu’on trouva.
Mais ce dont je suis sur, c’est que c’est soyé!
Babatchè yatchi, ni té cé boyé! (2)

Musique généralement attribuée à Jean-Baptiste Lully
(1632-1687)
NB: Toute ressemblance n’est que fiction
(1): fini
(2): Si tu ne peux pas, il faut demissionner même

abobonews.wordpress.com
[Illustration: Musique djidjital]

#Délestage à Abobo, La #Responsabilité du Premier magistrat de la Commune, Ministre de l’Energie

image

Depuis bientôt un trimestre, les #ABOBOLAIS vivent un véritable delestage en règle et cela sans aucune notification de la #CIE encore moins du Ministère de l’Energie et du gouvernement de Côte d’Ivoire. Chaque matin à partir de 8h, une grande partie de la commune est privée injustement d’électricité. Le soir venu, c’est le coeur serré que les mêmes populations sont encore plongées dans l’obscurité totale après 19h.
Et pourtant, à la nommination de notre très cher Deputé, Maire, Ministre de l’Energie, des Mines et du Petrole (rien de moins); qu’elle ne fut pas la joie des « populations rebelles d’Abobo. C’est le sourire jusqu’au oreille que les fiers abobolais se murmuraient les uns, les autres: « Enfin! Un des notres aux Energies. Delestage de gbagbo banan! » (*). Mais années après années, la realité a fini par rattraper les eternelles optimistes qui avaient mis tous.leurs oeufs dans le panier Toungara. Le Deputé, Maire-Ministre et Departemental pour les militants du RDR il y a peu, est resté un ovni. Propremement deconnecté des realité de la commune et toujours aux abonnés absent dans la commune de son coeur (sic), le Chef est resté loin des preoccupations de ses administrés, feignant même à certaines occasions de les ignorer royalement comme ce fut le cas naguère lors de la visite du Chef de l’Etat Alassane Ouattara pour l’inauguration de l’autoroute financé par le Maroc. Pis, le President de la Republique a relevé que les chiffres a lui fournit par son Ministre de l’Energie, notre Maire fait de la Côte d’Ivoire l’un des pays les mieux nantis de l’Afrique au sud du Sahara en terme d’electricité. Tous ces parametres mis les uns dans les autres ont fini par convaincre les plus septiques d’entre les habitants d’Abobo-Gare que le Maire Toungara est definitivement hors-service quand il s’agit de poser les problèmes de la Commune. Son absentéisme legendaire doublé d’un mutisme qui frise le mepris sur toutes les questions se rapportant à Abobo depuis les questions d’Emploi-Jeune, d’Enfant-microbes, des inondations lors des dernières intemperies et du très desagreable delestage surtout par ses temps de pluie et de Ramadan; est sans nul doute l’une des pires contre publicité pour le bilan du President Ouattara. Il n’est pas rare d’entendre dire à Abobo : « Ce n’est pas Toungara, c’est ADO! Tellememt il n’a peur de rien, il a coupé courant dans tout pays là. C’est lui qui nous a dit de voter le monsieur là. » En effet, le silence à tout le moins derangeant du President de la Republique sur les manquement de son Deputé Maire Ministre passe mal auprès d’une certaine frange d’abobolais. En tout état de cause, l’effet delestage commence a se manifester et les langues se delient progressivemet. Gageons que le gouvernement avec à la tête le Président Ouattara poserons des actions concrêtes allant dans le sens de la resolution de ce ténébreux delestage.

(*) le delestage de Gbagbo est terminé