Ministère de la Famille, Anne Oulotto denonce les mauvaises pratiques dans son département

OulotoAnne Désirée Oulotto a rencontré ce Mercredi 23 Avril à 18H, les Responsables de son département ministériel au Complexe Socioéducatif d’Adjamé Santé. Les Directeurs Régionaux, les Chef de Complexes et les Chefs des services de bases de la région d’Abidjan ont répondu présent à l’appel de leur Ministre de tutelle. Mme la Ministre de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l’Enfant n’est pas passée par quatre chemins pour dire ce qu’elle pensait. En effet, Anne Désirée Oulotto a dénoncé avec vigueur les mauvaises pratiques que sont la corruption et le harcèlement sexuel  qui ont cours dans son ministère. La Ministre a dit être informé de ce que certains Responsables véreux de son département « racketteraient » les agents pour qui être nommé à un poste juteux, qui être muté à Abidjan. Elle a annoncé qu’une enquête administrative dont attend les résultats sous 10 jours était en cours. « Tous les agents fautifs subiront la rigueur de la loi » a insisté Anne Oulotto. Elle a appelé tous les auteurs de ses pratiques mafieuses à mettre fin à leurs agissements. Tous ont au demeurant noté que Madame la Ministre n’a pas hésité à se séparer de son DRH.

Désormais tous les postes à pourvoir au Ministère de la Solidarité, de Famille, de la Femme et de l’Enfant se feront par appel à candidature. Elle entend de plus mettre sur pied un comité technique présidé par elle-même pour les nominations. Une mesure de transparence qui s’inscrit dans la dynamique d’émergence voulue par le Président de la République Alassane Ouattara. Aussi Anne Oulotto a-t-elle annoncé une tournée qu’elle effectuera, elle-même, dans les structures sous sa tutelle du 05 au 15 Mai.

Du reste, cette rencontre s’est déroulé globalement dans une bonne ambiance car, elle a aussi permis aux Responsables présents d’échanger avec leur Ministre. Notons que Madame la Ministre rencontre également les Responsables des IFEF dans le même cadre à la même ce Jeudi 24 Avril.

HD

La CERHAC vous invite…

Invite CERHAC*Tu as défendu ton vote du 28 Novembre 2010.
*Tu as décidé de faire des réseaux sociaux une arme contre le viol de ta liberté.
*Avec ton ordinateur, ton téléphone portable, ta clé internet tu as mené des actions qui ont sauvé des vies, qui on contribué efficacement au respect du vote des Ivoiriens.
*Tes publications, tes commentaires, tes photos et tes vidéos ont permis à toute la communauté des réseaux sociaux de faire avancer la démocratie dans notre pays.
*Mais tu ne t’es pas arrêté en si bon chemin. En effet tu as décidé d’accompagner le PRADO dans son projet de développement de notre nation. Tu le fais en critiquant de manière objective, en dénonçant ouvertement les mauvaises pratiques dans notre administration, dans nos écoles, dans nos hôpitaux, dans nos commissariats, dans le monde des affaires, dans le quotidien des Ivoiriens.

********Alors tu es un Cyber militant********

Et cette fête est la tienne. Rendez-vous ce samedi 26 Avril 2014 à 9 heures à l’INJS afin qu’entre amis nous puissions savourer cette belle expérience que nous partageons à travers Facebook, Twitter, Youtube ……

Vass Diarrassouba

L’Honorable Brahima YEO à Abobo-avocatier : la remobilisation des jeunes et le RGPH à l’ordre du jour !

DSC00177Le Mardi dernier, l’Honorable Brahima YEO lançait au siège du RDR à Abobo un appel à la remobilisation à l’endroit de la Jeunesse Républicaine de la commune d’Abobo. Joignant l’acte à la parole, le Député des jeunes d’Abobo s’est rendu ce jour Mardi 22 Avril 2014 à avocatier dans le District Dépôt 9 pour rencontrer les jeunes d’abobo à l’invitation des Présidents de sections RJR dudit quartier, réuni au sein de l’Association des Jeunes pour la Paix (AJP), avec à leur tête le Président Camara de la section Dépôt 9. Accompagné des Présidents de District Doumouya Saibou et Sanogo Idriss, Brahima Yéo a dit sa joie de se retrouver parmi « ses petits frères » et « ses amis ». Dans son propos, Brahima YEO est revenu sur le RGPH. Comme lors de l’AGO du RJR, Il a exhorté les jeunes à sensibiliser leurs parents et leurs amis à se faire recenser. ???????????????????????????????Car, a-t-il poursuivit, « si l’on ne sait pas notre nombre, comment l’Etat pourrait-il planifier le développement de notre commune ». Il faut réserver un accueil chaleureux aux agents recenseurs et leur faciliter la tache à conclu l’Etoile Polaire sur la question. Ensuite, Brahima YEO a insisté sur la remobilisation des jeunes d’avocatier pour la réélection du Président de la République en 2015. « Reprenez les réunions, organisez-vous » a renchéri Brahima YEO.

???????????????????????????????Par ailleurs, l’Etoile polaire a aussi saisi l’occasion pour échanger à bâton rompu avec son auditoire, qui n’a du reste pas hésité à lui poser des questions. Tout y passé, l’emploi et la réinsertion professionnelle, la réorganisation des structures spécialisées… Brahima YEO a répondu sans détours aux préoccupations de ses hôtes à qui il a par ailleurs remis une enveloppe symbolique pour les encourager avant de prendre congé d’eux aux alentours de 17H.

SERCOM de l’Honorable Brahima YEO

AGO du Rassemblement des Jeunes Républicains d’Abobo, Brahima Yéo sonne la remobilisation

DSC00147Le Rassemblement des Jeunes Républicains d’Abobo a tenu ce jour Mardi 15 Avril une Assemblée Générale Ordinaire sous la présidence de l’Etoile Polaire. Annoncé pour 17H, c’est finalement à 16h que la messe des jeunes républicains a débuté sous la houlette de Wagué Adama, secrétaire de séance, avec pour points d’orgues la question du recensement général de la population et de l’habitat et la reprise des activités dans les différentes sections. Avant tout propos, le Président de séance a tenu a souhaité un prompt au Président du BED du RJR ABOBO, TOURE Idrissa Kénédy absent pour cause de maladie. Sur la question du RGPH, Koné Hamed, a fait une communication à l’effet d’expliquer les tenants et les aboutissants de cette opération hautement stratégique pour le développement des populations. A sa suite, le Député des jeunes, par ailleurs 1er Vice-président du RJR à Abobo a souhaité une forte implication des Responsables de sa structure. Car il y va de « l’intérêt de nos populations » selon son mot. Par ailleurs, l’honorable Brahima YEO a rappelé aux militants venus l’écouter la nécessité de remettre à flot le navire RJR ce d’autant plus que les batailles à venir s’annonce âpres. ???????????????????????????????Il a engagé les présidents de districts et de sections présents à insuffler une dynamique nouvelle à leurs différentes sections pour la victoire du Président de la République Alassane OUATTARA au premier tour des élections présidentielles de 2015. Quand au BED, il reprendra ses réunions hebdomadaires et mettra un point d’honneur à tenir régulièrement ses AGO à l’avenir telles que souhaitées par le jeunes. Notons que l’Honorable Brahima YEO  avait pour l’occasion à ses côtés le Vice-président SIDIBE Daouda.

SERCOM Honorable Brahima YEO

Contribution :: l’administration publique ivoirienne et ses « clonages »

ArmoirieC’est quand même fâcheux cette tendance qu’on les Ministres d’aujourd’hui à toujours vouloir contourner le système, leur propre système, ce système qui les a élevé au rang de Ministre. Dès qu’on ne contrôle pas ou plus, c’est selon, un département ou une Direction, allez, on commence déjà par tenter de « sauter » le Directeur en question. Alors commence les acrobaties en conseille de ministre pour justifier bien souvent… l’injustifiable! Quand cette manœuvre ne prospère pas, vu qu’en Côte d’Ivoire, le temps où l’on avait un piètre Président, prompt à signer tout et n’importe quoi, est passé, l’on en vient à politique de l’autruche. On boude carrément son « propre » collaborateur, celui qu’on soit même bel et bien nommé. Mieux, l’on nomme un autre « cobaye » qui sert de Directeur provisoire… Résultats des courses, c’est le statu quo… Etant donné que celui qui nomme n’a pas nommé (on se comprend), l’élu du « patron » est là mais sans signature, et prends en grippe, la plupart du temps, celui dont il attends la démission. Mais, pis encore, quand on a essayé tout ça, quand on a tenter le « putsch », la doublure de poste, il ne reste plus qu’une chose: Le clonage administratif.
De quoi s’agit-il?
C’est tout bonnement la création d’une structure siamoise de la structure que l’on peine à contrôler…
Ce type de pratique est devenu monnaie courante dans l’administration publique de Côte d’Ivoire. Pour peu qu’on soit mal à l’aise avec un collaborateur, qui a « un parapluie atomique », on « fabrique » un département qui a a les mêmes missions, les mêmes attributions que la première.  Et, cette situation à tout le moins burlesque et risible à souhait, ne passe pas inaperçue aux yeux des bailleurs comme certains veulent bien le croire…
Vivement que les « Hauts » fonctionnaires de ce pays notre, puissent prendre de la hauteur pour s’inscrire eux aussi dans la dynamique d’émergence voulue par le Président e tous les ivoiriens.
HD

Cérémonie d’hommage aux cybers militants de Côte d’Ivoire

970144_734769809907209_4435281112455091549_n« (…) nous ne pouvons pas nous être complice de ce silence ingrat… si les autres ne peuvent pas chanter nos louanges, nous avons au moins le devoir de dire que nos pères furent courageux… » disait Thomas Sankara à la tribune des nations unis dans son célébrissime discours sur la dette. Cette phrase à elle seule suffirait à justifier le sens et la portée de la cérémonie d’hommage aux cybers militants. Les luttes de libérations partout dans le monde sont multiformes. Hier dans le maquis, avec les kalachs  aujourd’hui avec les tic, c’est avec des claviers, des Smartphones, des ordinateurs que  les lignes bougent. Obama et le printemps arabe sont bien la preuve que les réseaux sociaux, les blogs, en gros internet est un acteur clé de la politique, de la gestion du monde d’aujourd’hui. Si l’expression 4ème pouvoir désignant les médias et la presse à un sens aujourd’hui, internet avec les cybers militants et autres cybers activistes en sont pour beaucoup.

Cyriac gbogbou et Mohamed Diaby, Dorgias El Dozo, Elie la Légende, Alfred Digbeu La Mémoire, Kouamé Krouma, Kissinger Sacko, Alain Lobognon, Soro Jean, Keith Aboulaye, Abobomog, Ado Président, claudus Kouadio, Aminata Ouattara (notre A24) Côte d’Ivoire débout et Vass Diarrassouba chacun dans son registre a écrit une part active dans la jeune histoire de la Côte d’Ivoire 2.0.

Alpha Dee'Aras-souba Orlando ‎(ألف) Éducateur Spécialisé - Blogueur

Alpha Dee’Aras-souba Orlando ‎(ألف) Éducateur Spécialisé – Blogueur

C’est donc une action salutaire que de penser à célébrer ces pseudos, ces avatars qui animent la vie politique sur la toile. Aussi serait-il heureux que cette initiative qui tout en célébrant ceux qui dans l’anonymat pour certains, à visage découvert pour d’autres ont participé à la victoire du Président Ouattara, soit aussi une tribune de réconciliation et de cohésion sociale. L’équipe du Premier Ministre Banny serait inspirer de saisir cette belle occasion pour donner un nouveau souffle à la dynamique de réconciliation nationale en berne depuis peu.

Gageons du reste qu’au délà de l’aspect festif, cette cérémonie sera l’opportunité de voir à l’image de la très conquérante ABC (Association des Blogueurs de Côte d’Ivoire), une structure formelle de cyber militant qui pourra « encadrer » sinon contribuer pourquoi pas à former nos militants 2.0.

A24i