Affaire Awa Fadiga

awaFranchement! Il faut penser plutôt a enterrer dignement la bonne dame au lieu d’entreprendre des combats dont ne maîtrise pas tous les contours… Je ne suis pas un grand fan de la Ministre Raymonde Goudou Coffie, mais de là à lui demander de remettre le tablier (à l’amiable comme ça!)… Pendant qu’on y ait il ne faut pas aussi oublier qu’elle a été agressé et que nous sommes dans un pays on la sécurité a un responsable et des unités spéciales très célèbres en la matière « ont laissé faire »… de sorte que l’agression de la défunte semble à la limite relever du normale… Si Goudou Coffie démissionne (ceux dont je doute fortement), certains doivent lui emboîter le pas!
Fraternellement!

ABOBO, RGPH :: Les recrutés entre galère et désespoir…

Les agents recruteurs pour le recensement général de la population et de l’habitat à Abobo sont formés dans des conditions pour le moins  rocambolesques. ???????????????????????????????Des conteneurs en guise de tableaux, des bâches sous lesquels la chaleur le dispute à la poussière et aux bruits de toutes sortes; voici le quotidien des formateurs et de leurs disciples qui très bientôt fourniront à l’État de Côte d’Ivoire des statistiques sensées impulser son développement. Il est donc indéniable que cette formation revêt une importance somme toute capitale. Mais à la lumière de leur condition de travail il est loisible de douter du sérieux de ce recensement à venir dans notre « fabuleuse » « ville de solidarité et de générosité », selon le terme consacré.
A+

DSC09824DSC09813??????????????????????????????????????????????????????????????

Journée de Recherche- Action à Washington DC du COCOFCI

10155066_656118064454431_604520457_n (1)

Jeanne Peuhmond (à droite) Coordonnatrice du COCOFCI et Adjointe au Maire d’Abobo

Le Compendium des Compétences Féminines de Côte d’Ivoire a organisé une Journée de Recherche- Action à Washington DC.

Cette Journée de Recherche- Action sur le thème : «le Compendium des Compétences Féminines de Côte d’Ivoire, résultats et intérêts socio-économiques » a eu lieu à Washington DC le samedi 22 Mars 2014 avec la collaboration de la Chaire UNESCO « Eau, Femmes et Pouvoir de Décisions » dirigée par Mme YAO Euphrasie.

L’équipe de coordination du Compendium des Compétences Féminines de Côte d’Ivoire est conduite par Mme Jeanne PEUHMOND ; Conseillère Spéciale du Président de la République Chargée du Genre et des Affaires Sociales.

info@competencesfeminines.gouv.ci / unesco.chaire@yahoo.fr/ amoni0801@yahoo.fr


Info line : 001 347 605 6800 / 00225 20 21 30 19

 

Lancement de l’émission Spotlight SIDA sur RTI1 et Radio CI

IMG_2111  ABIDJAN – L’Ambassade des Etats-Unis est heureuse de se joindre à la Radiodiffusion Télévision Ivoirienne (RTI) et à La Voix de l’Amérique (VOA) pour annoncer le lancement d’un nouveau programme radio et télé dénommé Spotlight SIDA. Spotlight SIDA sera diffusé deux fois par mois sur RTI1 et de façon hebdomadaire sur Radio Côte d’Ivoire. L’émission traitera de la lutte contre le VIH/SIDA en Côte d’Ivoire. Le programme radio passe les lundis matin, à 08h30 sur Radio Côte d’Ivoire. Quant au programme télé, il débute le samedi 22 mars à 14h30 sur RTI1.

Le prCaptureogramme télé dure 26 minutes et est un plateau de discussion et de reportage de journalistes sur les organisations locales et nationales engagées dans la lutte contre le VIH SIDA. Le programme radio dure 13 minutes et se présente sous forme d’interviews avec des organisations ou une personne vivant avec le VIH/SIDA et traite des acquis et des défis dans la lutte contre le VIH SIDA.

« Bien que plus de 90% des Ivoiriens déclarent avoir entendu parlé du VIH, seulement 14% des femmes et 24% des hommes ont une connaissance approfondie de la maladie, toute chose qui montre que beaucoup reste à faire pour informer la population sur les moyens de prévention et de traitement du VIH/SIDA. » a affirmé l’Ambassadeur Terence McCulley. « Nous espérons que Spotlight SIDA, conçu en partenariat avec nos amis de la RTI et de La VOA, aidera à mieux sensibiliser et à faire circuler l’information sur la prévention et le traitement, et suscitera des discussions entre Ivoiriens sur le VIH et ses implications tant individuelles qu’à l’échelle nationale. »

Le financement de Spotlight SIDA provient du Plan d’urgence du PrésidentAméricain pour la Lutte contre le VIH SIDA (PEPFAR). Sa mise en œuvre est faite en partenariat avec la VOA. Le PEPFAR a célébré ses dix ans d’activité en Côte d’Ivoire en 2013. Avec plus de 200 organisations partenaires à travers tout le pays, le gouvernement américain, à travers le programme PEPFAR est le plus grand bailleur du système de santé ivoirien. Dans tout le pays, le PEPFAR a permis à environ 110,000 personnes vivant avec le VIH à avoir accès au traitementindispensable à leur survie. Rien qu’en 2013, plus de 13,000 mères séropositives ont reçu des traitements pour éviter une transmission du VIH à leurs enfants.

« En dépit de ce magnifique travail abattu pour combattre cette maladie mortelle, la Côte d’Ivoire demeure le pays avec le taux de prévalence du VIH/SIDA le plus élevé en Afrique de l’Ouest, » a ajouté l’Ambassadeur McCulley. « Le gouvernement américain est allié au gouvernement de Côte d’Ivoire pour renforcer le système de santé national et améliorer la santé de tous les Ivoiriens. »IMG_2143

Source: US Embassy